Travailleurs handicapés, une reconversion dans la bijouterie

bijouterie poste de travail

Si la question du parcours professionnel et de la reconversion est une problématique courante, celle-ci revêt un aspect plus spécifique concernant les personnes en situation de handicap.
Accident de la vie, maladie ou particularité physique : les raisons sont aussi nombreuses que les personnes qui subissent ces situations.

Celles-ci ne doivent pas exclure une personne du milieu professionnel : un réel intérêt, voir une passion pour les métiers de la bijouterie peuvent être un formidable élan.

Bijouterie et handicap

Lors de notre entretien avec Georges Teixeira, formateur dans notre centre de Sainte-Marie aux Mines, nous avions évoqué son parcours atypique et sa propre expérience à ce sujet.

La prise en compte du handicap par un employeur est susceptible de se révéler problématique, cependant certains métiers et postes peuvent se révéler naturellement adaptés à certains salariés handicapés.

Les métiers de la bijouterie imposent précision, rigueur, souci du détail et de l’esthétisme.
Si ces critères impliquent une réflexion et une dextérité fine, les outils et postes de travail sont, eux, absolument adaptés au personnes en fauteuil roulant par exemple.

L’adaptation de l’environnement et du poste de travail sont donc souvent moindres, et le suivi des cursus de formation peut être effectué tout à fait normalement.

Quelles formations pour un travailleur handicapé ?

Si l’on pense souvent aux demandeurs d’emploi ou aux personnes ayant fait le choix d’un bilan de compétence, inclure et impliquer les salariés handicapés dans l’ensemble des démarches de reconversion est primordial.

L’idée reçue d’un parcours de formation atypique a vécu, et même dans le cas d’un projet de formation suite à un accident du travail ou à la reconnaissance d’une invalidité, il est possible d’avoir recours à plusieurs dispositifs : Agefiph, compte personnel de formation, solutions des partenaires locaux ou de pôle emploi.

Le projet professionnel, s’il est motivé et accompagné des démarches adéquates, permet au travailleur handicapé de revoir son orientation professionnelle, y compris dans un domaine complètement différent de sa formation initiale.

Le but ? Permettre au salarié handicapé ou au demandeur d’emploi d’effectuer un retour à l’emploi concluant à l’issu d’un nouveau parcours de formation.

Au delà des notions d’insertion professionnelles et de reconversion, il est aujourd’hui possible d’envisager une évolution professionnelle , et de bénéficier de conseils et accompagnements adaptés.

L’offre de formation de l’Atelier d’Emeraude permet aux personnes reconnues handicapées, sous réserve d’étude des besoins spécifiques et de l’éventuel aménagement du poste, de suivre une formation professionnelle diplômante.

Des parcours de bijouterie inspirants

Plus qu’un simple discours, il est intéressant de noter le parcours et la renommée de Franck Greveldinger, joaillier originaire de Bordeaux et plusieurs fois récompensé pour la qualité de son travail.

Il est également possible de voir les magnifiques vidéos de Pablo Cimadevilla sur sa chaîne Youtube.

Des parcours inspirants, qui nous en sommes certains, pourront permettre à tous et toutes, travailleurs handicapés ou non, de faire le choix d’une reconversion réussie, dans les métiers de la bijouterie.