Polisseur-euse

Le-la Polisseur-euse assure le polissage du bijou ou d’une pièce en orfèvrerie.

Il-elle exécute ces opérations de finition et de polissage pour donner un effet de matière ou de la brillance à la fois pour des pièces de la joaillerie que pour la haute joaillerie.

Les travaux de polissage peuvent être manuels ou mécaniques.

Le métier de polisseur requiert de la patience, une bonne vue, de la rigueur, beaucoup d’attention et de ne pas avoir peur de se salir les mains.

De par son expérience, le polisseur acquiert un savoir-faire dans les différentes méthodes de polissage, d’adoucissage et d’avivage.

Il existe plusieurs effets de rendus de matière avec le polissage : le poli miroir, le mat satiné, le griffé, le sablage, et les gravés (uniquement par machines).

A l’aide d’outils spécifiques, il-elle utilise des procédés dans le but d’éliminer de la matière et toute présence de rugosités sur les métaux.

Il-elle peut redonner de l’éclat à des bijoux anciens en faisant disparaitre toutes les traces et imperfections.

Pour rendre une surface brillante, le-la polisseur-euse peut, selon l’effet désiré, utiliser des brosses, du papier émeri, des tampons, des feutres, de la pâte à polir (ou abrasive) et un tour à polir.

Il-elle assure également la maintenance du tour à polir.

Le métier de polisseur est accessible avec un CAP arts et techniques de la Bijouterie Joaillerie option Polissage

Il peut s’exercer dans un atelier ou dans des manufactures, voire même chez un artisan, mais c’est beaucoup plus rare.

image illustration etude de financement