Formations en bijouterie : quels financements ?

formation en bijouterie : comment être financé ?

Les options pour changer de carrière sont nombreuses et faire le point est désormais accessible dans beaucoup de situation.

Mais quelles sont les possibilités pour suivre ensuite le cursus désiré et quels sont les possibilité pour faire financer sa formation pour adulte en bijouterie ?

Quelques solutions et éclaircissements.

Les dispositifs et aides à la formation

Tout au long de la vie professionnelle, après un bilan de compétence par exemple, mais également lors d’une perte d’emploi, des dispositifs sont accessibles. Point sur les organismes et financements disponibles :

Financement individuel d’un salarié en reconversion

  • Le Compte Personnel de Formation (CPF), successeur depuis 2015 du DIF, implique d’être salarié ou bien d’avoir d’ores et déjà cotisé lors de votre carrière. Le montant de prise en charge est fonction du nombre d’années de cotisation.
    Une année de travail plein ouvre droit à 24 heures de formation, ces heures peuvent être cumulée jusqu’à un maximum de 120 heures dans un premier temps, puis le cumul n’est plus que de 12 heures supplémentaires par années de travail.
    Le CPF est également soumis à présentation d’un dossier présentant votre projet, ses conditions de réalisation et l’objectif personnel.
  • Celui-ci est utilisable pour les salariés en CDI, mais sous certaines conditions pour celles et ceux issus d’un CDD.
  • Le CPF de Transition est une solution pour les formations longues qualifiantes et implique de faire appel à Transition Pro.
    La prise en charge, soumise à la présentation et validation d’un dossier de demande, permet le maintien des revenus et le financement de la formation. 
  • Celui-ci est accessible pour les salariés en CDI, mais là encore, sous certaines conditions pour celles et ceux issus d’un CDD.
Quel financement pour une formation en bijouterie ?

Financement par l’employeur

  • Le plan de développement des compétences permet l’évolution des salariés à leurs postes de travail. L’employeur finance alors les formations des salariés, en fonction de leurs postes et des compétences à acquérir dans le cadre de leur travail.
  • La période de professionnalisation est une solution permettant d’acquérir des compétences inhérentes au poste occupé. Cela peut être mis en place pour les salariés de l’entreprise en CDI ou CDD. Cette démarche s’inscrit dans le plan de formation de l’entreprise, et est éventuelle cumulable avec le CPF de l’employé concerné.

Situation de handicap

  • Le fond de financement de l’Agefiph est l’organisme susceptible d’étudier votre dossier de financement. Les dossiers sont étudiés au cas par cas et ouvrent droit à l’éventuel financement de votre projet de reconversion professionnelle, ou d’évolution de votre poste au sein de votre entreprise. Il n’intervient qu’en cofinancement d’un autre financeur ( Pôle Emploi, Conseil Régional ou entreprise lors d’une formation interne) 

Demandeurs d’emploi

  • L’Aide Individuelle à la Formation (AIF) est accessible si vous êtes inscrit à Pôle Emploi, suivant les régions les montants sont très variables. La demande est assujettie à l’approbation du projet par Pôle Emploi
  • Le Conseil Régional, si vous êtes en Grand Est peut intervenir sur la prise en charge de la formation à hauteur maximum de 6000 euros dans le cadre de l’ARIF ( Aide Régionale individuelle à la formation ) si le projet de formation est validé par Pôle Emploi qui instruit la demande.

Indépendants 

Suivant votre situation ( commerçants, créateurs, profession libérale etc… ) vous avez la possibilité de faire prendre en charge par votre OPCO (Fafcea, Agefice ou Fifpl), une partie de votre formation. Ils ne permettent pas la reconversion mais ouvrent la possibilité de vous initier ou de vous perfectionner.

Financement de formation : autres solutions

L’autofinancement permet à tout à chacun de financer partiellement ou intégralement sa formation qu’elle soit diplômante ou non.

Chaque centre dispose de dispositifs permettant de faciliter l’accès aux formations et cette option de financement.

Les solutions pour changer de carrière sont nombreuses et accessibles pour bon nombre de personnes. Les réorientations sont aujourd’hui fréquentes et ne sont limitées par les secteurs professionnels.

Dans tous les cas, il est important que votre dossier, et surtout votre projet professionnel, soit étayé par de solides éléments pour pouvoir accéder au financement de votre formation.

N’hésitez pas à vous faire accompagner par un conseiller en évolution professionnelle, cette prestation est en règle générale gratuite, et vous permet de mettre toutes les chances de votre côté.

L’épanouissement personnel passe désormais souvent par une évolution de carrière, alors pourquoi pas une formation professionnelle dans les métiers de la bijouterie ?