Profil de stagiaire en bijouterie : Nadège

Stagiaire en bijouterie : Nadège

Nadège est originaire du Grand-Est, notre stagiaire, âgée de 40 ans, exerçait en tant que prothésiste dentaire et est titulaire d’un CAP.

Nous lui avons posé quelques questions en rapport avec sa nouvelle carrière et son intégration dans les formations proposées par l’Atelier d’Émeraude.

Quel parcours ou démarche vous a orienté vers une formation en bijouterie ?

Le dispositif reconversion professionnelle proposé par Cap Emploi (Essey-lès-Nancy).

Il s’agit d’un accompagnement de deux mois par l’organisme de formation « Hommes en devenir » afin de définir un projet professionnel.

Celui-ci se compose de séances collectives et individuelles et est finalisé par un stage de 15 jours dans le domaine choisi.

Aviez-vous déjà envisagé une carrière dans l’artisanat auparavant ?

oui

Comment avez-vous connu l’atelier d’émeraude ?

En recherchant une formation courte dans le domaine.

Quel aspect de la formation vous plaît le plus ?

Il s’agit, dans le cadre de mon projet professionnel, d’une formation rapide et proche de ma région d’origine.

Quelle partie de la formation vous a le plus étonnée ?

Les cours de gouachés

Suivez-vous des artistes, créateurs ou autres personnes et profils liés à la création de bijoux sur internet ?

Oui

Quelles démarches avez-vous dû effectuer pour financer votre projet de formation ?

Il a été nécessaire d’effectuer un test d’entrée, ainsi qu’un test de motivation.

Quel organisme vous a aidé ? Avez-vous bénéficié d’un soutien financier ?

J’ai bénéficié de l’aide de Cap Emploi pour le montage du dossier, ainsi que du soutien de Pôle Emploi pour les aspects relatifs au financement.

Pensiez-vous que ce métier vous était accessible ?

Non, je ne savais pas si mon état physique me permettrait de suivre cette formation de 35 heures.

Il m’est évident qu’après la formation je demanderais des horaires adaptés, sur 4 jours par exemple.

Quel est la suite de votre projet professionnel ?

Je désire poursuivre en effectuant une formation dans le sertissage.

Quel conseil donneriez-vous à une personne désirant s’orienter vers ce type de cursus ?

Il est important d’être motivé, d’avoir de bonnes aptitudes manuelles, d’être précis, minutieux, et surtout d’aimer ce que l’on fait.